Procter & Gamble

- Revenus en 2011: 82 559 000 000$ US.

- Procter & Gamble produit 59% des détergents utilisés aux États-Unis, 70% des rasoirs vendus au monde et 40% des batteries vendues au monde.

- Procter & Gamble est la compagnie qui produit le plus de publicité aux États-Unis.

- En octobre 2007, une poursuite collective fut déposée contre P&G. Plusieurs utilisateurs du rince-bouche Crest Pro-Health avaient perdu le sens du goûter en plus d’avoir les dents tachées. Cette réaction était dûe à un ingrédient actif, le chlorure de cétylpyridinium. Procter & Gamble se sont défendus en affirmant que cette situation se produisait seulement chez 3% (!) des utilisateurs.

- Des images choquantes d’animaux maltraité furent mises au jour en 2003, alors qu’un enquêteur infiltra un laboratoire Iams. Des chiens étaient confinés dans des petites cellules en ciment, d’autres étaient mutilés (par exemple, on coupait certains de leurs muscles), puis laissés agonisants sur un plancher crasseux. Plusieurs chats et chiens gravement malades étaient laissés dans leurs cages sans aucune assistance. Le Département de l’Agriculture américain a dénombré pas moins de 41 violations à l’Animal Welfare Act.

- Procter & Gamble a été critiqué comme étant responsable de l’affaiblissement de lois européennes visant à rendre les produits ménagers plus sécuritaires en contrôlant les produits chimiques employés. Ces lois auraient obligé Procter & Gamble à révéler les ingrédients chimiques utilisés dans leurs produits et à réduire l’utilisation de substances dangereuses. En raison d’un intense lobbying et d’intimidation politique, les mesures de sécurité ont été grandement affaiblies.

- L’ancien vice-président américain Dick Cheney était membre du conseil d’administration de Procter & Gamble de 1993 à 2000 (jusqu’à son élection). Or, entre 1998 et 2003, P&G a reçu pour 1 325 millions de dollars de contrats de la part du Pentagone, faisant de P&G l’une des cent compagnies reçevant le plus de contrats du Pentagone.

- Procter & Gamble fait partie d’un groupe de compagnies qui, à travers la Chambre de Commerce Américaine, a fait du lobbying pour s’opposer à un projet de loi en Chine. Ce projet de loi visait à assurer des conditions de travail minimales aux travailleurs, par exemple en les laissant négocier des contrats de travail.

- En avril 2011, Procter & Gamble s’est vu remettre une amende de 315 millions d’euros pour avoir illégalement pris part à un cartel de fixation des prix en Europe, aux côtés de Unilever et Henkel.

- Procter & Gamble a donné plus de 80 000$ pour une campagne visant à empêcher l’étiquettage de produits contenant des OGM en Oregon.

Leave a Reply